L’ISG Jump 2017, interview & vlog

Salut à tous,

Oui, vous pouvez crier Alléluia haut et fort car le blog reprend enfin du service. Et pour célébrer cette fin de période d’examens, le premier évènement à vous partager sur ma longue liste du mois de Mai, est la concrétisation de l’année de labeur des élèves de l’association ISG Jump.

Pour vous situer un peu l’envers du décor, j’ai pu discuter avec Clara, présidente de l’association de l’ISG Jump lors d’une petite interview lors des vacances d’Avril.

  • D’où est venue l’idée d’organiser un tel évènement ? 

Il y a eu l’ISG Jump, qui existait déjà auparavant dans notre école, mais qui n’a pas été reprise il y a de ça quelques années. Quand j’étais en prépa intégrée l’année dernière, j’ai eu connaissance de cette association qui organisait un CSO inter-écoles. C’est suite à une conférence sur la vie associative qu’avec 3 copines nous avons décidé de nous lancer dans l’aventure.

  • Les membres du groupe se sont ils manifesté tout naturellement ou a-t-il fallu procéder à une sélection ? 

Non, on est une bande d’amis, bien que pas tous cavaliers, on a tous un attachement particulier au cheval. Edouard monte à cheval, je monte à cheval, Astrid occasionnellement, Jessy aussi etc….

  • Quelles ont été les différentes étapes pour consolider le projet et le faire aboutir ? 

La première grosse étape était de démarcher des structures qui regroupaient plusieurs critères : les chevaux, la capacité d’accueil, le prêt du matériel, la carrière, le jury du haras, les moniteurs pour encadrer la détente… Mais aussi le démarchage des sponsors, un gros travail sur la communication qui passe par le démarchage des équipes etc…
La logistique aussi (transfert des lots au haras par exemple etc…). Déterminer le programme du jour J, les points clés de la journée.

  • Quels ont été les outils mis à disposition par votre école ?

Nous sommes encadrés par un tuteur, et l’école se charge aussi de relayer nos actualités, comme nos posts Facebook par exemple.

  • Est-ce-que vous représentez vous même votre école ? 

Pas nous non, mais une équipe propre à l’ISG composée de 3 cavaliers extérieurs au bureau de l’association.

  • Qui sont vos adversaires ? 

L’IFEC (école de chiropraxie), l’EFAP (école de communication), l’UFR Staps d’Orsay,  l’ISG PBM (groupe ISG mais filière différente), l’EM Strasbourg, l’école d’architecture de Paris Val de Seine.

  • A-t-il été facile de trouver des sponsors et comment ont-ils réagit à votre proposition ? 

La première démarche s’est faite lors du salon du cheval l’hiver dernier. Ensuite avec Astrid on a eu la chance d’aller au CHI de Genève ou on a pu rencontrer des marques ou mettre l’accent sur des marques qu’on avait déjà rencontré. Mais on a tout de même du attendre d’avoir le lieu pour boucler notre dossier de sponsoring. C’est une démarche longue même si ça dépend des marques, il faut mettre  l’accent sur le dossier de sponsoring pour les convaincre.
En général ils trouvent que c’est un bon projet même si on a pas toujours eu de retour de leur part. Mais s’ils acceptent c’est que je pense que ça les séduit quand même.

  • Quelles ont été vos difficultés ? 

Pour commencer, trouver le lieu. On a démarché et visité plusieurs endroits, mais à un moment on a carrément fini par faire une recherche sur google et appeler différents lieux. La gestion du financement et l’organisation ont aussi été un enjeu. Maintenant il y a toute l’organisation logistique qui commence à se dessiner…

  • Quel a été votre meilleur moment/souvenir ? 

Quand Voltaire Design nous a accordé le partenariat, ou que CWD a accepté de nous prêter du matériel pour les chevaux… Aussi quand on a pu assister au CHI de Genève grâce à notre tuteur, dans le but d’aborder les sponsors et de prendre exemple sur le concours. Mais je pense que les meilleurs moments restent à venir le 7 Mai.

  • Quels conseils donnerais-tu à d’autres élèves qui souhaiteraient s’atteler à un tel projet ? 

Être déterminés, ne pas baisser les bras face aux difficultés. Il faut aussi s’y prendre à l’avance, anticiper, et savoir se donner les moyens.

  • Quel est ton projet professionnel ? Penses tu que la réalisation de cet évènement puisse influencer ta vie professionnelle future ? 

Mon projet n’est pas encore défini précisément, mais je souhaite quand même travailler dans les sports équestres (dans le domaine de l’équipement ou de l’évènementiel). Je pense que oui ça peut aider, car ce que je fais avec l’association c’est appliquer les matières que j’apprends au quotidien.

  • Qu’as tu retenu de cette expérience ? 

Je pense que je ne pourrais le savoir vraiment qu’après le jumping..


Rappel : le jumping consistait à ce que 7 équipes de 3 cavaliers ayant tiré chacun un cheval au sort (7 chevaux, 1 cheval pour 3 cavaliers) s’affrontent sur un parcours niveau G4 dans le but de représenter leur école et par conséquent d’obtenir la meilleure place sur le podium. Les participants n’avaient jamais monté les chevaux jusqu’alors. 

En tout cas, c’était aujourd’hui la fin d’un travail de longue haleine pour l’équipe de l’ISG qui peut vraiment être fière de tous les efforts accomplis, car du début à la fin c’était vraiment un évènement réussi ! Et je vous laisse en juger par vous mêmes…

Alors, vous auriez aimé prendre part à un tel évènement vous aussi ? Voir même l’organiser ?

Publicités

Une réflexion sur “L’ISG Jump 2017, interview & vlog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s